Rechercher
  • David Therrien

Top 13: Dessins animés des années 80.

Mis à jour : 5 août 2019

Avant internet, les émissions en streaming et les médias sociaux, la télévision dominait le monde du divertissement à la maison. Très peu de gens possédaient un ordinateur, plusieurs avaient une console de jeux Nintendo ou autre mais, tout le monde avait une télévision. C'est sûrement pour cette raison que les dessins animés d'avant 2006 ont été vus par des millions de personnes, en même temps puisqu'il fallait être devant le téléviseur au bon poste, à la bonne heure. S'il y avait une reprise d'un dessin animé, c'était soit le lendemain soit la saison prochaine. Bien sûr, les enregistreurs VHS nous permettaient d'enregistrer nos émissions préférées afin de les regarder encore et encore.


Je ferai quelques publications sur mes dessins animés préférés des dernières décennies en expliquant pourquoi ils m'ont marqué mais aussi, pourquoi ils ont marqués les jeunes de l'époque, à commencer ici par les années 80.


Les dates à côtés des titres sont celles de la création et de la diffusion du premier et du dernier épisode à la télévision. Plusieurs d'entre eux ont été rediffusés durant plusieurs années après la fin de la diffusion originale.


Si je fais du dessin animé aujourd'hui, c'est à cause de ces 13 dessins animé là.



#13- Dare Dare Motus (1981-1992)

Un petit dessin animé tout simple, bien divertissant, avec une chanson qui reste bien encrée dans la tête.


Le résumé: Suivez Dare Dare Motus, la célèbre souris agent secret, et son assistant Panikar dans leurs aventures à travers le monde pour faire échouer les complots de leurs ennemis. Au total: quatre-vingt neuf épisodes.




#12- La bande à Picsou (1987-1990)

J'ai adoré cette série! Voici une description complète et détaillée de cette série:


La Bande à Picsou (DuckTales) est une série télévisée d'animation américaine en 100 épisodes de 25 minutes, diffusée entre le 18 septembre 1987 et le 28 novembre 1990 en syndication et sur Disney Channel (États-Unis). Elle a été la première série animée Disney diffusée en syndication , juste avant Tic et Tac les rangers du risque et Super Baloo.


La diffusion a ainsi débuté en syndication le 18 septembre 1987 sous la forme d'un téléfilm de deux heures en cinq parties (rediffusées par la suite de façon séparées), Treasure of the Golden Suns, suivi d'épisodes individuels à partir 21 septembre 1987. Deux autres épisodes spéciaux en cinq parties ont débuté la deuxième saison : Time Is Money et Super Ducktales. La série a été rediffusée à partir du 19 avril 1997 sur ABC jusqu'au 30 août 1997 avant de reprendre une diffusion le 1er septembre 1997.


En France, la série a été diffusée à partir du 2 janvier 1988 sur FR3 dans l'émission Le Disney Channel, puis sur TF1 dans le Disney Club jusqu'au 30 Août 1997. Après plus de 10 ans d'absence, la série a été rediffusée sur la chaine Disney Cinemagic en 2009 et sur Canal+ Family.


Au Québec, la série a été diffusée dans les années 1990 sur Radio-Canada dans l'émission Vazimolo. ( et aussi au Canal Famille, si je ne me trompe pas. )


Le thème du générique est l'œuvre de Mark Mueller.


Cette série met en scène des personnages de l'univers des canards de Disney, et principalement Picsou et ses petits-neveux Riri, Fifi et Loulou qui parcourent le monde à la recherche de trésors perdus.


Lorsqu'ils ne sont pas en quête d'un trésor, les neveux de Donald sont à Canardville, entourés de Zaza, Mamie Baba et Flagada Jones et affrontent avec ruse les ennemis de leur oncle. Source: ABsolument Dorothée


Le dessin animé était aussi superbe que Disney pouvait faire à l'époque.

"On ones", "on twos" et "on fours"... avec un réalisme du mouvement que peu maîtrisaient.



#11- He-Man (Musclor) (1983-1985)

"I have the poooweeeeeer!!" Étant enfant, j'ai vu les rediffusions de He-man en version originale. C'est un des dessins animés qui a immédiatement touché la corde sensible du fantastique et qui m'a donné le goût de dessiner des monstres.


Les Maîtres de l'univers (Masters of the universe) est une série télévisée d'animation américaine en 130 épisodes de 21 minutes créée par Lou Scheimer et Hal Sutherland, produite par Filmation pour servir de support promotionnel de la gamme de figurines Mattel, et diffusée entre le 5 septembre 1983 et le 8 décembre 1984 en syndication.


Et voici l'ouverture de 1983:

Je vous suggère d'ailleurs de voir l'excellent mini-documentaire The toys that made us: He-Man sur Netflix.



#10- Les Schtroumphs (1981-1989)

"La, la, la Schtroumpfs la la..." À la fois Schtroumpf et Schtroumpf, Les Schtroumpfs étaient sûrement un des dessins animés les plus Schtroumpfs des années Schtroumpfs.



#9- The real Ghostbusters (1986-1991)

SOS Fantômes (The Real Ghostbusters puis Slimer! and the Real Ghostbusters) est une série télévisée d'animation américaine, créée par Joseph Michael Straczynski et Harold Ramis d'après le film homonyme, et diffusée du 13 septembre 1986 au 28 septembre 1991 sur le réseau ABC, ainsi qu'une saison en parallèle du 14 septembre au 11 décembre 1987 en syndication.


Après le succès du film du même nom de 1984, ce dessin animé est automatiquement devenu un succès. L'animation était à la fois on twos et parfois on fours, donnant ainsi un effet saccadé. Normal pour une série animée de 140 épisodes de 25 minutes.

Rien à voir avec cette version louche de Filmation de1986 qui était pour moi, comme pour plusieurs de mes amis, une aberration.


#8- GIJoe (1983-1986)

Aah, les GI Joe. Dans ma rue, quand j'étais p'tit, on échangeait ces figurines comme des cartes de baseball. Je devais en avoir une tonne et demi dans les tiroirs de ma commode. Côté animation, c'était violent sans l'être ( des lasers qui ne tuent pas mais qui semblent brûler, sans vraiment brûler ) et c'était toujours très divertissant, avec une morale à la fin pour nous apprendre à devenir un bon citoyen qui aide sa communauté.


Sans oublier le mini-documentaire sur Netflix, The toys that made us.



#7- Albator 78 (1980) et Albator 84 (1982-1983)

Albator, le corsaire de l'espace ou Albator 78 (宇宙海賊キャプテンハーロック, Uchūkaizoku Kyaputen Hārokku) est une série télévisée de science-fiction d'animation japonaise en 42 épisodes de 24 minutes, créée par Toei Animation d'après le manga de Leiji Matsumoto et diffusée entre le 14 mars 1978 et le 13 février 1979 sur TV Asahi.

Au Québec, la série a été diffusée à partir du 22 septembre 1979 à la Télévision de Radio-Canada, et en France, à partir du 7 janvier 1980 sur Antenne 2 dans l'émission Récré A2. Wikipedia


J'ai connu les rediffusions et quelques cassettes VHS de ce dessin animé-là. J'étais très jeune et ça m'impressionnait beaucoup. Tellement, que j'avais peur de le dessiner étant enfant. Je n'ai même jamais osé essayer de le dessiner une fois adulte.


Albator, c'était profond.


Voici donc le générique d'Albator 78, qu'on a connu au Québec...

*(mise-à-jour) ...et Albator 84, la suite, qui a été diffusée au Québec sur les ondes de Premier Choix, l'ancêtre de Super Écran. (Merci M. Le Blanc pour l'info).


#6- Thundercats (1985-1988)

Cosmocats est une série télévisée d'animation américaine en 130 épisodes de 25 minutes, créée par Ted Wolf et diffusée entre le 23 janvier 1985 et le 29 septembre 1989 en syndication.


J'aime absolument tout de ce dessin animé. Tous les personnages sont très bien développés, surtout le méchant Mumm-Rana qui était un de mes préférés, juste après le héro principal, Lion-O.


Pour moi, c'était la version cool et sans faille de He-Man.




#5- Astro le petit robot (1980-1981)

Astro, le petit robot (Shin Tetsuwan Atom) est une série télévisée d'animation de science-fiction japonaise en 51 épisodes de 20 minutes, produite par les studios Tezuka Production d'après le manga Astro, le petit robot et diffusée du 1er octobre 1980 au 23 décembre 1981 sur NTV. En France, la série a été diffusée à partir du 4 janvier 1986 sur TF1 et rediffusée sur TF1 dans le Club Dorothée. ABsolument Dorothée


Astro c'est notre Pinoccio-robot qui ne ment jamais et qui est parfait. Un vrai scout.

Voici la version longue du générique qu'on a jamais vu au Québec.

À 44 secondes de ce générique ci-dessus, Astro a un laser qui lui sort du rectum.

Bon, ça m'aide à être un peu moins émotif mettons.


#4- Les Transformers (1984-1987)

Dans les années 80, si tu avais des GI Joe, tu faisais partie de la gang mais, si tu avais des Transformers, tu faisais partie de l'élite des gars cool du cartier. Des véhicules qui se transforment en robots = équation parfaite pour un ti-gars de 4 à 7 ans.


Et que dire du dessin animé? C'était des robots qui savent se transformer sous le thème devenu classique: les bons contre les méchants. Encore une fois, de la violence sans être vraiment violent puisque ce sont des robots en métal qui tirent avec des fusils laser.


Et le mini-documentaire sur Netflix, The toys that made us.



#3- Les mystérieuses citées d'or (1982)

Les Mystérieuses Cités d’or (太陽の子エステバン, Taiyō no ko Esuteban?, litt. « Esteban, l’enfant du Soleil ») est une série télévisée d’animation franco-japonaise en 39 épisodes de 28 minutes, diffusée initialement sur la chaîne NHK au Japon à partir du 29 juin 1982

En France, la série est diffusée sur Antenne 2 à partir du 28 septembre 1983 dans l'émission Récré A2 ; au Canada, elle est diffusée à partir du 22 septembre 1984 à la Télévision de Radio-Canada.


La série est librement adaptée du roman La Route de l'or (The King's Fifth (1966) de Scott O'Dell, une fiction historique qui met en scène la découverte et l'exploration de l'Amérique. Wikipedia.


" Le 16ème siècle ... Des quatre coins de l'Europe, de gigantesques voiliers partent à la conquête du Nouveau Monde. À bord de ces navires, des hommes, avides de rêve, d'aventure et d'espace, à la recherche de fortune. Qui n'a jamais rêvé de ces mondes souterrains, de ces mers lointaines peuplées de légendes, ou d'une richesse soudaine qui se conquérait au détour d'un chemin de la Cordillère des Andes. Qui n'a jamais souhaité voir le soleil souverain guider ses pas, au cœur du pays Inca, vers la richesse et l'histoire des mystérieuses Cités d'Or."


J'en ai des frissons et une boule dans la gorge à chaque fois que j'entends ce générique-là. J'ai tellement appris de choses sur l'histoire avec ce dessin animé, c'est fou!


#2- Lucky Luke (1983-1985)

Je voulais être ce gars-là! J'ai lu toutes les bandes dessinées de Lucky Luke des années 70 à 90, en album. Je n'ai pas eu la chance de le lire dans Spirou ( depuis 1946).

Voici donc un résumé du dessin animé, avec la chanson thème de 1983:


On l´appelle Lucky Luke De l´Est au Far West Il arrive au galop Ce cowboy héros


Son tir est plus rapide Plus rapide que son ombre Et son revolver Va plus vite que l´éclair Oh sacré Lucky Luke!


Bang Bang Lucky Luke Bang Bang Lucky Luke C´est lui qu´a le truc pour nous étonner Bang Bang Lucky Luke Bang Bang Lucky Luke C´est un homme qui n´a peur de personne Même pas des Dalton!


C´est lui qu´a le truc pour nous étonner Bang Bang Lucky Luke Bang Bang Lucky Luke Même les Dalton, qui ne craignent personne Ont peur de Lucky Luke!


Bang Bang Lucky Luke Bang Bang Lucky Luke C´est lui qu´a le truc pour nous étonner Bang Bang Lucky Luke Bang Bang Lucky Luke Oh sacré Lucky Luke!


Les hors-la-loi N´échapperont pas Au tir de Lucky Luke!

Source : Musixmatch

Paroliers : H. Saban / S. Levy / C. BOLLING


J'avais beaucoup de difficultés à dessiner ce gars-là mais, au secondaire, j'ai réussi à le dessiner sous tous ses angles. J'ai pu donc arrêter de dessiner Fido Dido et Donald Duck parce que Lucky Luke était à la fois très cool mais surtout quasi impossible à redessiner.


#1- Teenage Mutant Ninja Turtles (1987-1996)

Les Tortues Ninjas. Je les ai dessiné presque sans cesse de l'âge de sept ans jusqu'à ma sortie du secondaire. J'avais même créé vers l'âge de 8 ans, un personnage inspiré de moi-même, Inspecteur Gadget et de Donatelo: Pat la tortue ( ©David Therrien 1988, héhéhé! ). C'est la première bande dessinée que j'ai créée de toute ma vie. C'était plus divertissant que drôle mais, mes amis du temps l'aimait bien. J'aurais peut-être dû la refaire et la faire éditer. Qui sait ce qui aurait pu se passer.


De retour aux Tortues Ninjas, tous mes amis avaient au moins une figurine à la maison.

Je regardais les épisodes avec attention. J'analysais les mouvements. J'essayais de dessiner les mouvement que je voyais à la télévision et c'est grâce à eux ( les tortues ) si je me suis intéressé aux arts martiaux. Le dessin animé était franc, fluide, détaillé et rapide. Les personnages étaient très bien définis et profonds. La musique était excellente bref, voici exactement pourquoi c'est le #1 de mon top 13 des meilleurs dessins animés des années 80.


Ces quatre chevaliers d'écailles et... de vinyle? Comment des mutants peuvent être en vinyle? En tout cas, je n'ai jamais compris cette traduction plutôt pauvre. Mais je me gâte, voici l'intro en version originale anglaise, de loin meilleure pour sa musique et ses paroles:


Que de souvenirs!


Évidemment, il y en a eu plusieurs autres dessins animés mais les treize ci-dessus ont été pour moi les meilleurs des années 80, tous styles confondus, autant au niveau du dessin, de l'animation, du scénario que de la musique.


*Bonus: Rody le petit Cid (1980)

Un autre de mes héros de jeunesse.


*Bonus #2: Sous le signe des mousquetaires (1987-1989)

Eux aussi.


J'espère qu'on pourra un jour recréer des dessins animés aussi puissants et aussi excellents pour les enfants d'aujourd'hui et de demain.


Surveillez mon blogue! Bientôt, je publierai les palmarès de mes meilleurs dessins animés des années 60, 70 et 90.

835 vues

Sainte-Sophie, Québec | Laurentides | info@davestudio.net

© 2001-2020 DaveStudio - David Therrien tous droits réservés. 

Le Panier Bleu
  • facebook.com/davestudio.i
  • instagram.com/davestudioanima
  • @davestudio
  • youtube.com/davestudio
  • linkedin.com/in/davestudio
  • Tik Tok
Lun - Ven 9am - 8pm  (450) 304-0576